Pourquoi je rote beaucoup ?
Pourquoi rote-t-on ?
Pourquoi rote-t-on ?

Dans certaines cultures, roter, ou éructer, est le signe d’avoir pris un bon repas, mais également d’une bonne santé car notre système digestif commence son travail. Mais roter peut aussi être un désagrément lorsqu’il devient trop fréquent, et peut être perçu comme une gêne sociale lorsqu’on est entouré par d’autres personnes. Mais dans cet article « pourquoi je rote beaucoup ? », on va vous dire tout ce qu’il y a à savoir sur l’éructation, plus communément appelé le rot, ainsi que les solutions qui existent pour limiter leur nombre.

Pourquoi je rote beaucoup ?

Le rot, ou éructation, est un réflexe de notre corps pour éjecter un excédent d’air présent dans notre corps, car l’air n’a aucune raison de se trouver dans cette partie du corps. Ce n’est pas un symptôme de l’aérophagie. L’aérophagie concerne les intestins, et les gaz rejetés seront des flatulences.

Roter fréquemment : les causes

Il y a plusieurs causes au fait de roter en abondance. Elles sont pour la plupart dû à notre manière de consommer, et non pas à un problème physiologique. En effet, le problème de l’éructation est l’ingestion d’air, et quotidiennement nous en ingérons sans le savoir.

  • Fumer
  • Boire des boissons sucrées et gazeuses
  • En mangeant : soit en avalant trop vite nos aliments, soit en mangeant des aliments « aérer » comme certains gâteaux par exemple, qui emprisonne de petites bulles d’airs lors de leur cuisson.
  • Manger des chewing-gums

Les aliments qui font roter

Certains aliments vont produire beaucoup de gaz naturellement. Voici la liste des aliments à éviter, ou manger en plus petite quantité :

  • Les fruits secs : leur décomposition crée des gaz qui doivent être expulsés par un rot.
  • Les crucifères : comme les fruits secs, ils créent beaucoup de gaz lors de leur décomposition dans notre appareil digestif. On y trouve le chou ou le brocoli par exemple.
  • L’alcool : les boissons alcoolisées sont compliquées à digérer et ont une forte valeur calorique
  • Les aliments trop gras : le pâté, le fromage, les frites, … toutes ces bonnes choses qu’il ne faut pas consommer en grosse quantité car elle libère beaucoup de gaz lors de leur fermentation dans notre appareil digestif.
  • Les glucides : ils ne sont pas à éviter, mais une surconsommation de pate, de pain, … peut entrainer des rots à cause de leur fermentation.

Roter trop souvent est un signe de mauvaise santé ?

Roter fréquemment peut être, dans de très rares cas, un symptôme de cancer de l’estomac, ou un ulcère de l’estomac. Mais c’est un symptôme mineur dans ce cas-là, et il sera associé à d’autres symptômes.  La plupart du temps, l’éructation est bénigne ou le signe d’une intolérance alimentaire, comme une intolérance au lactose ou au gluten. Le système digestif ne va pas réussir à les digérer convenablement, provocants des problèmes intestinaux. On rote donc beaucoup, tout en ayant mal au ventre.

Si cela arrive trop fréquemment, et malgré le changement de régime alimentaire ou l’application des conseils que nous vous avons donné, il ne faut pas hésiter à consulter une médecin.

Pourquoi rote-t-on : les solutions

  • Eviter de fumer : fumer peut faire entrer de l’air en petit quantité dans votre appareil digestif qui sera expulsé par éructation.
  • Ne pas mâcher de chewing-gum : cela vous fait avaler de l’air en plus grande quantité.
  • Eviter le stress. Plus facile à dire qu’a faire. Nous vous conseillons de faire des exercices de respiration ou de médiation par exemple. Cela a un effet même si ces exercices ne durent que quelques minutes.
  • Les boissons pétillantes sont à proscrire, car elles sont pleines de gaz carbonique, qui est un gaz qui fait roter.
  • Manger et boire lentement. Une des raisons principales de l’éructation est que lorsqu’on mange vite, on avale aussi beaucoup d’air. Cet air doit ressortir à un moment ou un autre, soit par la bouche et un rot, soit par le rectum et un pet. Le fait de roter aura l’avantage d’éjecter l’air avant le processus de digestion, et donc d’éviter d’avoir mal au ventre à cause de bulles d’airs.
  • Manger plus équilibré, en évitant de manger trop gras et trop de glucides, et plus de fibres, pour une meilleure digestion.

Il existe des aliments « miracles » qui permettent de limiter le nombre de rot. En effet, le gingembre, le fenouil, l’anis, mais aussi l’eau plate permette de limiter les rots en régulant votre digestion. Il baisse aussi l’acidité de votre estomac. Une acidité trop élevée peut entrainer des remontées gastriques et entrainer des rots. Une tisane à la camomille est une recette de grand-mère, mais qui diminue les gaz dans l’appareil digestif. A consommer sans modération !

Maintenant vous avez la réponse à la question « Pourquoi je rote beaucoup ? ». Si vous êtes curieux, ces articles vous plairont :

Pourquoi bave-t-on la nuit

Pourquoi zozote-t-on ?

Vous pouvez également retrouver tous nos articles sur Sciences-culture

2 Responses

  1. On me traite pour de l’aérophagie, mais je sais que ce n’est pas ça. Il y a un an, j’étais assis tranquille et je me suis mis à roter à m’en lever le coeur. Je ne bois aucune boisson gazeuse depuis 5 ans, je ne mâche pas de gomme, je ne mange les aliments mentionnés dans les articles sur le sujet. Je m’explique très mal ce qui se passe. J’ai fait tous les examens, du repas barythé à la coloscopie….rien. Pourtant, je rote ma vie à tous les jours depuis un an. C’est une pression d’air qui part de l’estomac jusque dans la gorge qui me force à roter, mais sans arrêt sauf quand je suis allongé. C’est extrêmement pénible.

    • Bonjour.
      J’imagine que cela doit être désagréable au quotidien. Parfois, ce genre de problèmes viennent directement de l’estomac. Des reflux gastriques sous forme d’air, peuvent être à l’origine de ces rots à répétition. Un PH trop acide ou trop basique de votre appareil digestif peuvent créer un déséquilibre qui se traduit par des éructations. Je vous conseille néanmoins de consulter un gastro-entérologue. Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.