Test de grossesse : comment ça marche ?

Test de grossesse : comment ça marche ?
Le test de grosses tel qu’on le connait a été crée dans les années 1960

Pendant des millénaires, la seule façon de vérifier qu’une femme était enceinte, c’était d’attendre. Attendre deux choses : attendre de voir son ventre s’arrondir, ou attendre de voir si le cycle menstruel de la femme fonctionnait encore. Aucun autre moyen n’était à disposition pour donner une réponse rapide et fiable. Mais aujourd’hui, il en existe un : le test de grossesse. Mais un test de grossesse : comment ça marche ? Nous vous expliquerons dans cet article comment un petit bout de plastique permet de savoir si une femme est enceinte, avec une fiabilité supérieure à 99%.

Test de grossesse : comment ça marche ?

Fonctionnement du test de grossesse

Un test de grossesse est un petit objet qui va permettre de mesurer le taux de HCG (l’hormone chorio-gonadotrophique humaine) contenue dans l’urine. Le placenta de la femme produit cette hormone, qui va modifier ses ovaires. Le but de cette hormone est d’informer le corps qu’il doit stopper le cycle menstruel, car un ovule a été fécondé. Ensuite, cette hormone est éjectée du corps par l’urine. Dans un test de grossesse, il y a certains anticorps vont réagir en présence de cette hormone, grâce à un procédé immunologique. Ainsi, il suffit de verser quelques gouttes d’urine sur le test de grossesse et d’attendre 5 minutes pour avoir le résultat final. Ce test ne peut être fiable seulement 2 semaines après la fécondation. Avant ce délai, le test ne sera pas fiable car le taux d’hormone chorio-gonadotrophique est alors trop bas.

L’ancêtre du test

Dans les années 1920, deux gynécologues allemands, Selmar Aschheim et Bernhard Zondek, ont découverts que l’urine de femme enceinte, alors chargée d’hormone HCG, pouvait déclencher l’ovulation de souris qui n’avait pas encore atteint leur maturité sexuelle. En gros, l’urine de femme enceinte rendait les souris aptes à procréer en avance. Ainsi, on injectait de l’urine d’une femme dans une jeune souris, et on observait la réaction en la disséquant.

Dans les années 1930, c’est le généticien britannique Lancelot Hogben qui met au point un procédé relativement similaire, mais avec les grenouilles. L’avantage de ce procédé, c’est que les grenouilles pondent des œufs tout au long de l’année. Pas besoin de les disséquer. Ainsi, si une grenouille pondait des œufs quelques jours après l’injection de l’urine d’une femme, cela voulait dire qu’elle était enceinte.

C’est dans les années 1960 que les laboratoires découvrent des anticorps qui réagissent à l’hormone HCG. Ils peuvent ainsi la commercialiser très facilement, tout en évitant les tests sur les animaux.

Désormais, vous savez comment fonctionne un test de grossesse. Savez-vous pourquoi les humains baillent ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur la science du quotidien, vous pouvez retrouver tous nos articles sur Sciences-culture.com. Bonne lecture !

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.