Description de la mésange
Mésange charbonnière. Description de la mésange
Mésange charbonnière

On attend souvent les oiseaux chanter pendant les beaux jours. Un oiseau en particulier, qui n’a pas peur des humains et qui s’en accommode sans soucis : la mésange. Avec sa petite taille et ses couleurs vives et variées, c’est un animal qui ne passe pas inaperçu. Nous verrons dans cet article la description complète de la mésange, un oiseau relativement commun mais pourtant méconnu.

Description de la mésange

Pour décrire le plus précisément possible la mésange, nous vous donnerons ses caractéristiques, qui en font une espèce d’oiseau à part entière. Puis nous parlerons de son habitat, de son régime alimentaire et de son comportement en milieu naturel.

Description physique de la mésange

Elle mesure 15cm pour une envergure de 26cm d’une aile a l’autre. Elle est très légère, elle pèse entre 18 de 25g maximum. Selon l’espèce, elle se pare de couleurs différentes : gris blanc et noir pour la mésange a longue queue, avec du jaune et du bleu pour la mésange bleue. Elle a un petit bec pointu noir et une queue assez longue en comparaison de sa taille. On la reconnait aussi à son cri. Le cri de la mésange est le zinzinulement, et on dit que la mésange zinzinule. C’est un cri que l’on peut reconnaitre. Il fait Ti-Ti-Du, avec les 2 premiers cris plus aigus que le 3ieme.

Si vous souhaitez connaitre les autres animaux qui zinzinule, allez voir notre article en cliquant ici !

Régime alimentaire de la mésange

La mésange est omnivore : elle mange tout type d’insecte et d’araignée, des graines, et des fruits. Elle adapte son régime alimentaire aux ressources disponibles. Cet oiseau est un très bon allié pour les jardiniers, car elle mange les chenilles et les vers qui attaquent les cultures. Elle peut aussi manger des guêpes. Elle est habitué aux mangeoires et autres installations de l’homme pour les nourrir pendant l’hiver. Il faut cependant éviter les boules de nourriture emballés dans des filets, car elle se prend la patte dedans et meurt d’épuisement !

Une mésange bleue posé sur une branche. Description de la mésange
Une mésange bleue

Lieu de vie de la mésange

La mésange est un oiseau de l’ordre des passériforme (passereau), appartenant également à la famille des paridés. Il en existe plusieurs sortes : mésange bleue, mésange charbonnière, mésange à longue queue, … Elle vit essentiellement en Europe, en Asie, et au Proche Orient. Elle préfère les lieux boisés, comme les forêts, les haies ou les prairies, dans un milieu tempéré.

Description du comportement des mésanges en milieu naturel

La mésange est sédentaire, elle ne migre pas. Elle s’installe sur un territoire et y restera toute sa vie. La mésange est un oiseau très sociable, et passe beaucoup de temps avec ses congénères, surtout pendant la période de reproduction. Les couples formés pendant cette période resteront unis à vie. Une vie qui dure jusqu’à 15 ans à l’état sauvage. Le mâle zinzinule sans s’arrêter pour attirer une femelle. Les mésanges nichent en générale dans les petites cavités des arbres. On dit qu’elles sont nidicoles.

La femelle peut pondre jusqu’à 12 œufs par couvée, jusqu’à 2 couvées par an si les ressources sont disponibles en abondances. Les œufs seront couvés pendant 2 semaines avant d’éclore. Les petits seront nourris par leur 2 parents pendant 25 jours. On dit qu’ils sont nidicoles. Puis ils s’envoleront du nid. Ils seront tout de même aidés par leurs parents pour se nourrir une fois sorti du nid, avant de prendre leur indépendance totale 3 semaines plus tard.

Les principaux prédateurs de la mésange sont les chats et les rapaces.

Attention : comme tous les autres animaux, cet oiseau est particulièrement sensible aux pesticides et autres produits chimiques, qui empoisonnent sa nourriture. Cet oiseau permet de réguler la quantité d’insectes présent dans un jardin, sans avoir à mettre des produits phytosanitaires. Faisons confiance à la nature et respectons la !!

Maintenant vous connaissez la description détaillée de la mésange. Et si vous souhaitez tout savoir sur le roitelet, un cousin éloigné de la mésange, vous pouvez consulter l’article en cliquant sur le lien.

Retrouvez tous nos articles sur Sciences-culture

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.