Pourquoi le serpent perd sa peau ?

Lorsqu’un serpent perd sa peau, on dit qu’il mue. C’est un processus très particulier, typique des reptiles, notamment des serpents et des lézards. Cela permet de changer son ancienne peau en une nouvelle, plus adaptée. Mais pourquoi le serpent perd sa peau ? Comment cela se déroule-t-il et combien de temps ça prend ? On vous explique tout dans cet article.

Pourquoi le serpent perd sa peau ?
Pourquoi le serpent perd sa peau ?

Pourquoi le serpent perd sa peau ?

Les raisons de la mue du serpent

Le serpent est un nom vernaculaire qui regroupe en réalité plusieurs centaines d’espèces de serpent, comme le cobra, la vipère, le crotale, … Tous les serpents sont des reptiles à sang froid, mais ils ont un autre point commun : ils grandissent toute leur vie. Un serpent grandi plus rapidement quand il est jeune, mais on pourrait penser que sa croissance s’arrête une fois qu’il a atteint sa taille adulte, comme l’homme. Et bien non, il continu de grandir. Et c’est pourquoi il perd sa peau régulièrement : pour ne pas être a l’étroit dans son propre corps. C’est comme si on portait nos vêtements d’enfant une fois adulte, on serait un peu à l’étroit.

Particularité de la peau d’un serpent

Peau de serpent
Pourquoi le serpent perd sa peau ?
Peau de serpent

Pour comprendre comment se déroule la mue, il faut d’abord connaitre la particularité de la peau d’un serpent.

La peau des serpents est recouverte d’écailles qui sont soudées les unes aux autres. Cette peau n’est pas d’une grande élasticité comme peut l’être la peau de l’homme ou d’un autre mammifère. La mue va lui permettre de se débarrasser de son ancienne peau devenue trop petite, pour en avoir une nouvelle plus grande.

Les poissons sont aussi recouverts d’écailles, mais elles sont indépendantes les unes des autres, si bien que si l’une d’elle tombe, elle repoussera, comme les poils sur notre corps.

Processus de la mue

Lorsqu’un serpent perd sa peau, son métabolisme change. Il arrête de se nourrir pendant plusieurs jours et perd du poids, ses écailles perdent de la couleur et deviennent plus ternes et ses yeux deviennent blanchâtres, ou bleu azur en fonction de l’espèce. Il devient aveugle. C’est l’ancienne peau qui vient occulter sa vision.

Pendant se temps, l’ancienne peau commence à se décoller petit à petit et à laisser apparaitre sa nouvelle peau, plus colorée, plus grande. Une fois toute sa nouvelle peau d’écailles finalisée, le serpent, comme le lézard, fendent leur ancienne peau a l’aide d’un objet comme une pierre ou un morceau de bois. Ensuite ils enlèvent leur vieille peau comme une chaussette, en la retournant. La mue ne dure que quelques minutes pour les plus petits spécimens, jusqu’à plusieurs heures pour les plus gros. Mais rarement plus, car c’est un moment durant lequel le serpent et vulnérable et sa nouvelle peau est encore fragile. Il devra attendre quelques heures après sa mue pour que sa nouvelle peau devienne plus résistante.

Le processus de mue complet commence bien avant. Du début de la mue (la perte de poids) jusqu’au moment où il a sa nouvelle peau, cela peut prendre 2 semaines.

Les serpents, mais aussi les lézards muent plus souvent lorsqu’ils sont jeunes, car ils grandissent plus rapidement à ce moment-là. En moyenne, ils vont muer 1 fois par mois. Une fois adulte, en fonction de l’espèce, c’est entre 3 et 6 mois.

Vous savez maintenant pourquoi le serpent perd sa peau. Si vous êtes curieux, vous pouvez retrouver tous nos articles sur les animaux sur Sciences-culture

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.