les animaux qui transpirent

Quand c’est l’été et qu’il fait chaud, quand on fait du sport, quand on est stressé, … on transpire. On est tous différent face à la transpiration. Certaines personnes vont beaucoup transpirer alors que d’autres pourront faire un footing sans qu’une seule goutte de sueur ne coule sur leur front. Généralement, la transpiration est mal vue car elle dégage une odeur pouvant être plus ou moins forte et qu’elle ne rend tout mouillé, ce qui altère notre apparence physique.

Mais chez l’animal, cette transpiration est beaucoup moins visible. La question se pose donc, quel animal transpire ? Et si les animaux transpirent, comment cela fonctionne ? Nous verrons donc dans cet article quel animal transpire comme l’Homme et les autres moyens utilisés par les animaux pour réguler leur température.

Alors, quel animal transpire ?

Quels sont les animaux qui transpirent ?

Pour savoir quel animal transpire, il faut d’abord comprendre comment cela fonctionne, et différencier deux catégories d’animaux :

  • les animaux à sang chaud (homéotherme)
  • les animaux à sang froid (poïkilotherme)

Les animaux à sang froid ne transpirent pas

Les animaux à sang froid englobent différentes familles, comme les reptiles (crocodiles, serpents, lézards, …) mais aussi les insectes et les amphibiens. Ils régulent leur température grâce à leur environnement. En effet, ils ne transpirent pas, mais se servent de la chaleur environnante pour se réchauffer. C’est pour cela qu’on voit souvent des lézards se prélasser au Soleil.

Lorsque leur température corporelle est trop élevée, ils se mettent à l’ombre ou trouve un coin plus frais (un trou sous terre, sous un rocher, allez dans l’eau, etc …) Leur température va redescendre naturellement.

Les animaux à sang chaud transpirent

A l’inverse, les animaux à sang chaud ont besoin de garder leur température corporelle stable. Ça se nomme l’homéothermie. Leur corps va utiliser sa propre énergie pour garder cette température constante.

Il y a 2 moyens d’évacuer la chaleur pour les animaux à sang chaud :

  • La première manière consiste à suer. La sueur va être se répandre et sécher grâce a l’air extérieur. L’eau de la sueur va ainsi absorber la chaleur du corps en s’évaporant. C’est la méthode de la transpiration cutanée, qui est possible grave à la présence de glandes sudoripares dans l’épiderme (la peau). C’est ce que l’on observe chez l’être humain.
  • La deuxième manière consiste à évacuer la chaleur par la respiration. Il faut faire sortir l’air chaud de son corps en expirant et faire entrer de l’air plus frais en inspirant. Différentes techniques sont possibles pour rafraichir cet air, mais c’est essentiellement la langue et l’humidité dans la bouche/bec/gueule … qui refroidit l’air entrant.

Les chimpanzés et chevaux transpirent comme l’être humain

Quel animal a le pouvoir de transpirer, comme l’Homme, par la peau ? Il n’y a que 2 familles d’animaux équipées de glandes sudoripares servant de régulateur thermique.

  • Certains primates qui en sont capables, comme les bonobos ou les chimpanzés, car ils sont très proches de l’homme sur bien des points.
Chimpanzé dans la forêt. Il a la capacité de transpirer
Un chimpanzé
  • Les chevaux. Ce sont les seuls animaux équipés de glandes sudoripares servant de régulateur thermique. Le cheval peut faire de longs efforts comme l’homme, sans risque pour sa santé. C’est pourquoi il était autant utilisé par nos ancêtres pour voyager ou les travaux physiques.
Cheval qui galope dans un pré. Il a la capacité de transpirer

Comme expliqué plus haut, les primates, comme les bonobos ou chimpanzés, transpirent comme l’être humain. Les chevaux eux aussi utilisent cette méthode pour évacuer la chaleur. Et c’est tout ! Les autres animaux utilisent donc l’halètement, afin d’évacuer leur chaleur corporelle.

Les animaux qui transpirent par halètement

Comme expliqué plus haut, les autres animaux utilisent différentes techniques. La plus répandue est l’halètement. Cette technique consiste à expulser l’air chaud par la bouche en accélérant sa respiration, et à faire rentrer de l’air plus frais dans son corps. La langue permet de rafraîchir l’air entrant, car son humidité absorbe la chaleur.

C’est ce que l’on observe chez nos amis les chiens, dès qu’ils commencent à courir partout !

Pourquoi la transpiration est elle plus importante chez certains animaux ?

Il y a d’autres facteurs qui expliquent que certains animaux n’ont pas besoin de transpirer pour réguler leur température. La 1ère est que chaque espèce a une température corporelle de référence différente. Pour l’Homme ou le chat, c’est autour de 37°C, mais pour d’autres animaux, comme certains oiseaux, la température corporelle est de 42°C, ce qui permet de mieux résister à la chaleur.

Ensuite, le volume corporel joue un rôle crucial. Les animaux plus petits ont une densité plus faible que les gros animaux. Cela veut dire que leur rapport poids/taille est plus élevé que le nôtre. En effet, plus un animal a un volume important (grand ou gros) plus son poids sera important. La densité corporelle d’un oiseau est inférieure à celle de l’homme, et la densité corporelle de l’homme est inférieur à celle de l’éléphant. Et moins de densité corporelle = meilleure évacuation de la chaleur.

Autres techniques pour réguler la température corporelle sans transpirer

Puisque certains animaux ne transpirent pas, on se demande donc comment font ils pour évacuer la chaleur. Eh bien animaux ont développé d’autres techniques pour se rafraichir. Par exemple, le kangourou se lèche les avant-bras car c’est une zone avec une peau plus fine et beaucoup de vaisseaux sanguins, ce qui permet à son sang de se refroidir et de refroidir le reste du corps lors de la circulation.

D’autres animaux s’urinent dessus en dernier recours, car l’urine est toujours plus froide que la température corporelle.

Certains animaux, comme les éléphants, utilisent leurs oreilles comme d’un éventail pour se ventiler, mais car c’est une surface très fine et chargé de vaisseaux sanguins, qui expulse plus facilement la chaleur.

Sinon les animaux utilisent leur environnement pour se rafraichir : un point d’eau devient rapidement une piscine pour les animaux, ou une marre de boue pour les cochons ou les éléphants. Ça les rafraichit et la boue forme une protection contre les rayons du soleil brulants.

Un cochon prend un bain de boue pour se rafraichir, car il ne transpire pas
Un cochon prend un bain de boue
Un oiseau prenant un bain dans une fontaine. il ne transpire pas
Un oiseau prenant un bain rafraichissant dans une fontaine

La chasse à l’épuisement : Lorsque la transpiration est une arme

Le saviez-vous ? Nos ancêtres utilisaient leur capacité à transpirer … pour chasser. En effet, une technique de chasse, utilisée surtout en Afrique, consiste à épuiser une proie en lui courant après. Cela s’appelle la chasse à l’épuisement. Cette pratique a pour but de courir après une proie à partir de midi et pendant les fortes chaleurs de la journée. L’homme peut courir de grande distance grâce à son endurance et sa capacité à réguler sa température par transpiration cutanée, pendant la course sous le soleil. Le gibier, lui, ne le peux pas.

Il est impossible pour les gazelles, les buffles, … se réguler leur température autrement qu’en haletant. Or, ces animaux ne peuvent pas haleter quand ils courent. Ils doivent être statique ou marcher lentement. Ainsi, les animaux mourraient d’hyperthermie, ou s’effondraient épuisés, permettant aux hommes de les attraper.

Maintenant que vous savez quel animal transpire, n’hésitez pas a consulter nos autres articles sur les animaux, si vous souhaitez savoir quel animal hulule, ou quel animal glapit !

Retrouvez tous nos articles sur Sciences-culture

6 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.